Agence de tourisme locale francophone pour un voyage au Chili
Appel gratuit au Chili avec whatsapp +56.944.407.441
Info Coronavirus COVID19 - Conditions pour voyager au Chili
Eglise de Dalcahue sur l'ile de Chiloé Eglise de Castro sur l'ile de Chiloé Eglise de Nercon sur l'ile de Chiloé Eglise de Vilupulli sur l'ile de Chiloé Eglise de Chonchi sur l'ile de Chiloé Eglise de Ihuac sur l'ile de Chiloé Eglise de Aldachildo sur l'ile de Chiloé Eglise de Detif sur l'ile de Chiloé Eglise de Colo sur l'ile de Chiloé Eglise de San Juan sur l'ile de Chiloé Eglise de Tenaun sur l'ile de Chiloé Eglise de Caguach sur l'ile de Chiloé Eglise de Achao sur l'ile de Chiloé Eglise de Quinchao sur l'ile de Chiloé Eglise de Chelin sur l'ile de Chiloé Eglise de Rilan sur l'ile de Chiloé

ÉGLISES DE CHILOÉ : UN EXEMPLE UNIQUE AU MONDE D'ARCHITECTURE RELIGIEUSE EN BOIS



Ces constructions faites à 100% de bois sont porteuses d'une tradition culturelle unique, mélange de techniques indigènes et de conceptions architecturales européennes, qui ont été érigées au XVIIe siècle et continuent à ce jour d'être un site du patrimoine mondial et une référence mondiale pour l'architecture.



Les célèbres églises de Chiloé ne sont pas seulement l'une des principales attractions de la région, mais ont également une valeur historique et culturelle importante. Construites dans tout l'archipel, ces églises ont une beauté indéniable et un charme mystérieux résultant du syncrétisme entre l'esprit chilote et les idées religieuses de l'époque.

Les églises de Chiloé ont commencé à être construites du XVIIe au XXe siècle, dans le cadre du processus d'évangélisation mené par les jésuites sur le territoire national. De cette façon, les prêtres de la congrégation ont apporté des idées et des représentations directement d'Europe qui ont ensuite été mélangées avec des techniques des premiers habitants indigènes.

Ainsi, le résultat a été une série de constructions architecturales qui ont pleinement utilisé la matière première qui abondait dans la région et qui font aujourd'hui partie de ce que l'on appelle l'École Chilota d'Architecture Religieuse en Bois, un exemple unique au monde.

Leur technique est née du métier des charpentiers riverains et de l'influence de l'apport manuel des religieux. À l'origine, les bois durs de cyprès, de coigüe ou de mañio étaient utilisés pour les poutres et les piliers; Des chevilles et des « clous » en bois ont été utilisées pour les assemblages, il y a plus de 100 ans. Les églises ont des détails communs : leur emplacement près de la côte, l'abri montagneux de leur côté nord et leurs portiques orientés au sud. Ils les protégeaient ainsi des pluies abondantes de la région et laissaient devant un espace semblable à une place où se déroulaient les célébrations en plein air. En général, elles étaient de grande taille, avec un toit à pignon et des pierres dans les fondations qui les isolaient de l'humidité ambiante. Dans un secteur latéral se situait le cimetière.

Eglises de Chiloé Quant à leur typologie, elles présentent des caractéristiques communes de format, de décoration et de taille, avec quelques variations individuelles. Les éléments caractéristiques étaient sa façade et sa tour, toutes deux symétriques. Le premier est composé d'un portique d'entrée, d'une arcade et d'un fronton ; la tour a une grande fonction symbolique car elle supporte la croix et les campagnes et, à son tour, a servi d'élément d'orientation pour les navigateurs. La voûte de la plupart des églises est voûtée en berceau et dans seulement trois d'entre elles, nervurée. À l'intérieur, le plan basilical et les trois nefs sont répétés, ainsi que les chambres des prêtres. Dans sa partie extérieure, le revêtement en tuiles de mélèze et planches à rainure et languette prédomine.

Toutes les églises ont plus de cent ans et certaines ont dû être reconstruites au même endroit, avec les mêmes caractéristiques et par des charpentiers de l'école de Chiloé. La Fondation des Amis des Églises de Chiloé s'occupe de la restauration de celles qui présentent des structures affaiblies afin de protéger ce précieux patrimoine culturel.

Actuellement, il y a environ 60 églises qui font partie de cette école. 16 d'entre elles ont été déclarées par l'UNESCO comme site du patrimoine mondial en l'an 2000. Ceci, grâce au fait qu'ils sont porteurs d'une fusion réussie des traditions culturelles européennes et indigènes et que beaucoup d'entre eux ont été préservés presque intacts, de sorte que son la fonction, les matériaux et les systèmes de construction restent inchangés.

Eglise de Dalcahue


Situé sur la Plaza de Dalcahue. Style néoclassique. L'image du Christ crucifié se détache, située devant un rideau rouge.
Image polychrome avec une charnière aux aisselles, ce qui indiquerait qu'elle a été conçue pour la cérémonie de la déclave du Vendredi Saint. Sa tour possède deux tambours octogonaux recouverts de tuiles.
Sa structure est faite de cyprès et de coigüe et de bases en pierre.

Eglise de Dalcahue sur l'ile de Chiloé

Eglise de Castro


Cette église a été construite au début du 20e siècle selon les plans de l'architecte italien Eduardo Provasoli. Avec sa grande taille, elle domine le paysage urbain. On remarque le fin travail d'ébénisterie du revêtement intérieur en bois de mélèze. Elle est située sur la Plaza des Armes de Castro.
Les dimensions de cette église sont : 1 404 m2 de superficie, 92m de longueur, 52 m. large, 27 m. altitude, dôme sur le presbytère 32 m. et hauteur de ses tours 42 m. De par son architecture, elle est différente des autres églises traditionnelles de Chiloé.

Eglise de Castro sur l'ile de Chiloé

Eglise de Nercon


Elle est située à 4 km. au sud de la ville de Castro.
La construction actuelle date du milieu du XIXe siècle, achevée de construire en 1890. Cette église a reçu, à plusieurs reprises, des contributions extérieures pour sa conservation. L'image de San Miguel, sculptée dans une seule pièce de bois, se distingue à l'intérieur.
Elle a conservé une grande partie de sa sacristie et ses peintures intérieures qui imitent le marbre. Sa tour a deux tambours octogonaux et sa flèche est couverte de tuiles. Les piliers sont soutenus par des bases et ont des arcs en plein cintre. La voûte de la nef centrale est à arc surbaissé.
Elle est construite en cyprès et mélèze.

Eglise de Nercon sur l'ile de Chiloé

Eglise de Vilipulli


La structure est en bois de cyprès, de mélèze et de coigüe et son socle en pierre. Elle mesure 28 mètres de long sur 12 mètres de large. De plus, elle possède une tour élancée de 18 mètres de haut avec deux tambours octogonaux et une flèche recouverte de tuiles.
Son portique présente des colonnes rondes couvertes d'arcs en plein cintre et un fronton recouvert de tuiles.
A l'intérieur, se distingue son imagerie religieuse, parmi laquelle se détachent des saints vêtus et surtout sa "Vierge assise", une image en bois polychrome aux yeux bleus qui marche sur le diable.

Eglise de Villipulli sur l'ile de Chiloé

Eglise de Chonchi


Située dans la ville de Chonchi, elle est de style néoclassique. Le bleu de la voûte parsemé d'étoiles blanches est conservé de sa peinture intérieure. Sa tour a deux tambours octogonaux avec une flèche recouverte de fer galvanisé.
Dans le portique, il y a des piliers, des arcs et un fronton en bois. La voûte de la nef centrale est en plein cintre avec des colonnes de section cylindrique.

Eglise de Chonchi sur l'ile de Chiloé

Eglise de Villipulli sur l'ile de Chiloé

Eglise de Ichuac


Elle est située dans la ville d'Ichuac. Construite avec du cyprès, du coigüe et du mélèze au début du XXe siècle.
Sa tour a deux tambours, l'un octogonal et l'autre carré, avec un chapiteau octogonal. Son portique a des piliers d'un seul tenant, appuyés sur des socles ; ses arcs surbaissés et ogivaux et le fronton de tuiles. La nef centrale a une voûte surbaissée, avec des piliers et sans arcs.

Eglise de Ichuac sur l'ile de Chiloé

Eglise de Villipulli sur l'ile de Chiloé

Eglise de Aldachildo


Située dans la ville d'Aldachildo. Elle a le statut ecclésial de chapelle, on pense qu'elle a été construite en 1910. À l'intérieur, elle présente un ciel bleu voûté parsemé de centaines de petites étoiles jaunes. Des fleurs rouges et jaunes ont été peintes entre les arcs qui séparent la nef centrale des couloirs. Construit en cyprès et coigüe et recouvert de mélèze. Elle a une tour avec deux tambours octogonaux et une flèche octogonale.
Son portique a des piliers monoblocs soutenus par des bases et des arcs en plein cintre et ogivaux, avec un fronton à planches superposées. Sa nef centrale a une voûte et des arcs en plein cintre et des piliers en forme de colonne.

Eglise de Aldachildo sur l'ile de Chiloé

Eglise de Detif


Situé dans la ville de Detif. Elle a des piliers en bois coigüe d'une seule pièce, en forme de colonne.
Deux petits bateaux en bois suspendus au toit de l'église sont frappants. Il s'agit de deux offrandes votives (offrandes), qui auraient été données par des marins.

Eglise de Detif sur l'ile de Chiloé